Petit point lexique spatial #2

Publié le 6 janvier 2019
2019-01-6
Hors série
Le Café de l'espace

Nous avons décidé au café de l'espace de faire régulièrement un petit point lexique spatial. Selon les sujets que nous abordons dans nos articles, nous reprendrons les mots qui peuvent avoir été mal compris.

Le glossaire que nous vous partageons aujourd'hui fait suite aux sujets suivants :

Le système solaire externe : C'est une partie de notre système solaire, en l'occurence c'est la partie qui va de l'orbite de Jupiter jusqu'à la limite extérieure du système solaire. Cette partie est contituée de toutes les planètes géantes gazeuses de notre système : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Le système jovien : le système jovien correspond aux objets faisant partie de la sphère d'influence de Jupiter. Il comprend Jupiter et toutes ses Lunes, dont les plus connues son Io, Europe, Ganymède et Callisto.

L'assistance gravitationnelle : les sondes spatiales peuvent se servir d'assiance gravitationnelle pour changer leur vitesse et leur trajectoire en utilisant l'énorme force de gravité d'un corps très massif, comme par exemple une planète ou une lune.

La vitesse relative : une vitesse est toujours dites relative car elle est mesurée par rapport à un objet fixe. Il n'existe pas de référentiel universel dans l'univers. Par exemple, la sonde New Horizons allait à une vitesse relative de 13,78 km/s relativement par rapport à Pluton. Cette vitesse serait encore différente par rapport à la Terre.

La ceinture de Kuiper : la ceinture de Kuiper est une sphère d'objets. Elle est composée de petit corps restant de la formation du système solaire. Nous considérons que cette ceinture commence à partir de Neptune.

Le vol statique : le but d'un vol statique est généralement de tester une partie d'un lanceur ou d'un vaisseau. Par exemple, un lanceur est solidement accrocher au sol puis les moteurs sont mis à feu en conditions réelles.

Le vol de qualification : le vol de qualification est un vol de test en conditions réelles, pour tester un nouveau type de fusée par exemple. Le vol du 6 février 2018 de la Falcon Heavy, était un vol de qualification, avec une charge utile de test (oui oui une voiture Tesla, rien que ça).

Le vol opérationnel : le vol opérationnel reprend le même aspect que le vol de qualifcation mais celui-ci est fait dans le cadre d'une mission précise, comme par exemple, ravitailler la station spatiale internationale.

La face cachée de la Lune : la face cachée de la Lune est la face qui tourne le dos à la Terre. La Lune et la Terre tournant de façon synchrone, la Lune montre toujours la même face à la Terre. La face est donc dite cachée de la Terre et non pas cachée dans le sens où il n'y a pas de lumière.

Le satellite-relais : dans le cas du rover chinois sur la face cachée de la Lune, celui-ci ne pouvait communiquer directement avec la Terre car il ne l'avait pas en visuel. Le satellite-relais a la Terre et le rover directement en visuel, il peut donc communiquer avec les deux sans intermédiaire. Il est donc appelé satellite-relais car il relaie les informations du rover vers la Terre et de la Terre vers le rover.

Les points de Lagrange : dans le système Terre-Lune, un point de Lagrange est une position dans l'espace où un objet n'est pas plus attiré par la Terre que par la Lune. Les forces des deux corps massifs s'annulent.

Skylab : c'est une station spatiale américaine mise en place suite au programme Apollo de la NASA. Mise en orbite le 14 mai 1973, son but est d'étudier et d'observer le Soleil.

Le module Zarya : Zarya est le premier module de la station spatiale internationale. Il est mis en orbite le 20 novembre 1998 et a surtout pour but l'approvisionnement en électricité de la station. Le module permettait le contrôle d'altitude de la station lors de son assemblage.

Le module Unity : Unity est le second module de la station spatiale internationale. Il est mis en orbite le 2 décembre 1998. C'est un module de type noeud. Il possède 6 ports d'amarrage, son but est de faire le lien entre tous les modules déjà présents et ceux qui ariveront dans le futur.

Le module Columbus : Columbus est un module de la station spatiale internationale. C'est un laboratoire pressurisé créé par les européens. Il est mis en orbite 11 février 2008.

Le programme Constellation : c'est un programme d'exploration spatiale de la NASA proposé par le président George W. Bush en 2004. Il a pour but d'envoyer des astronautes sur la Lune vers 2020 pour des missions de longue durée. Malheurement les changements de gouvernement américain ont fait que le programme s'est arrêté en 2010.

Vous cherchez d'autres mots du vocabulaire de l'astronomie ou du spatial, allez voir notre premier point lexique spatial.



Encore soif de connaissances ?

Article le plus lu

Thomas Pesquet : l’astronaute français

Thomas Pesquet : l’astronaute français

Article le plus lu dans la catégorie entreprise privée

SpaceShipTwo atteint 80km d’altitude

SpaceShipTwo atteint 80km d’altitude

Article le plus lu dans la catégorie Sonde/Atterisseur Mars

Insight est arrivé sur Mars !

Insight est arrivé sur Mars !