L’entreprise privée Blue Origin

Publié le 7 février 2019
2019-04-11
Entreprise privée
Le Café de l'espace
Blue Origin - logo

L'histoire de Blue Origin

Blue origin est l'une de ces entreprises privées faisant partie du new space américain. Elle a été fondée en 2000 par Jeff Bezos. Jeff Bezos est le créateur du très connu site e-commerce Amazon mais il veut devenir bien plus que cela.

En fondant Blue Origin, Jeff Bezos veut révolutionner l'accès à l'espace, du moins à l'orbite basse terrestre pour le moment. Comment me direz-vous ? La réponse de Jeff Bezos est la suivante : "Il faut faire drastiquement baisser les coûts d'accès à l'espace. L'orbite terrestre basse ne doit plus être réservée aux seules élites ayant 3 doctorats et étant astronautes pour le compte d'une agence spatiale. Non, l'espace doit être accessible au plus grand nombre".

Des fusées réutilissables

Le nerf de la guerre aujourd'hui dans le spatial est l'argent. Quelle meilleure façon d'abaisser le coût d'un lancement ? Pour Blue Origin, la possibilité de réutiliser un grand nombre de fois ses fusées, ses capsules, ses moteurs est une des solutions pour abaisser grandement les coûts d'un lancement. Blue origin souhaite donc faire baisser les coûts d'un tir de fusée en la faisant réaterrir et redécoller dans la foulée.

Les fusées de Blue Origin

Pour réaliser son grand dessin, Blue Origin veut développer deux lanceurs, tous deux réutilisables.

La New Shepard

Le nom de la fusée New Shepard est en l'honneur du premier astronaute américain dans l'espace. En effet, Alan Shepard est le premier américain à avoir dépassé la limite de Kármán en 1961, sans se mettre en orbite. Il fait consensus que cette limite de Kármán se situe à 100 km d'altitude. Son nom résume parfaitement l'objectif de la fusée.

Le but du lanceur est de lancer une capsule capable d'emmener 6 passagers dans un vol suborbital. Le vol doit durer environ 11 minutes. Avec ses 15m³, la capsule du New Shepard est la capsule la plus volumineuse de toutes les capsules spatiales habitées au monde.

Décollage New Shepard

Les phases de vol

La Capsule de Blue Origin est propulsée par un seul et unique étage. Pendant 2 minutes 30, Le BE-3 qui est le moteur de la New Shepard offre une poussée de 489 kN au lanceur. Suite à cela, la capsule se détache de la fusée et est en vol libre pendant 11 minutes. La capsule peut réaterrir sur Terre en toute sécurité à l'aide de trois parachutes. Juste avant le contact avec le sol, des rétro-fuséees sont déclenchées pour encore faire baisser la vitesse de la capsule.

Pendant ce temps, le premier étage de la fusée retourne sur Terre effectuant un atterissage contrôlé. A 1,5 km d'altitude, il rallume son moteur principal pour freiner jusqu'à 9 km/h. Il peut donc effectuer un atterrisage à basse vitesse et se poser.

La sécurité

Blue Origin met un point d'honneur à ce que son vaisseau soit très sécurisé.
Par conséquent, la firme effectue beaucoup de tests sur tous les organes de sa fusée. Que ce soit les moteurs, l'étage en lui même ou encore la capsule, ceux-ci sont testés plusieurs fois. Il y a déjà eu 10 lancements. Ils ont tous servi a tester les modules de la fusée et de la capsule.

Justement, la capsule est dotée de mini-fusées qui en cas de défaillance du premier étage sont déclenchées. Le but de se système est d'éloigner un maximum la capsule du premier étage qui pourrait exploser.

Si vous souhaitez voir le détail des caractéristiques de la New Shepard, je vous conseille sa page dédiée à la New Shepard sur le site de Blue Origin.

Test extraction capsule New Shepard

La New Glenn

Comme pour la New Shepard, Blue Origin à choisi de nommer cette fusée en l'honneur d'un astronaute américain. John Glenn est le premier américain à avoir effectué une orbite complète autour de la Terre en 1962.

En septembre 2016, Jeff Bezos annonce le développement d'un nouveau lanceur lourd. Le but de ce lanceur est de pouvoir placer en orbite terrestre basse 45 tonnes de charge utile. En orbite géostationnaire, la New Glen pourra déposer jusqu'à 13 tonnes.

Tout comme la New Shepard, la New Gleen sera hautement réutilisable. Blue Origin conçoit cette fusée pour réutiliser plus de 25 fois son premier étage, toujours dans le but de diminuer les coûts d'accès à l'espace. Après le décollage et la séparation du premier étage. Celui-ci pourra revenir sur Terre en se possant sur un bateau en pleine mer.

New Gleen

Mais pas que !

Blue Origin ne réalise pas seulement des lanceurs. La société conçoit et utilise aussi des moteurs pour les fusées spatiales.

Moteur BE-3

Par exemple, la firme américaine fabrique et utilise le moteur BE-3. Le moteur BE-3 est utilisé par Blue Origin sur le New Shepard. Il a été utilisé pour la première fois en 2015. Cependant la firme fabrique aussi ce moteur pour United Launch Alliance (ULA) pour son nouveau lanceur Vulcan. Le moteur sera utilisé pour le second étage du Vulcan. La fusée Vulcan devrait effectuer son premier vol en 2020. Elle sera consituée de deux étages et pourra emmener une charge utile de 29 tonnes en orbite basse.

Le moteur BE-3 utilise de l'oxygène liquide et de l'hydrogène liquide. A plein régime, le moteur est capable de fournir une poussée de 490 kN (soit environ 49 tonnes) au niveau de la mer. Des variantes de ce moteur sont en test. Ces variantes seront utilisées pour optimiser le rendement du moteur dans le vide. Ainsi, le moteur devrait pouvoir atteindre une poussée de 556 kN (soit environ 55 tonnes) dans le vide spatial.

Moteur BE-3

Moteur BE-4

Blue Origin développe aussi le moteur BE-4. La firme à prévu d'utiliser ce moteur pour deux lanceurs : la New Gleen et le Vulcan. En effet, Blue Origin fournira aussi le moteur BE-4 pour le premier étage de la fusée Vulcan d'ULA.
Le moteur BE-4 sera un des premiers moteurs fusée à utiliser du méthane liquide. Ce moteur pourra développer une poussée de 2 400 kN (environ 250 tonnes).
De plus, un test de ce moteur a été effectué en mars 2018. Le but de ce test était de tester le moteur pendant 114 secondes à 65% de sa puissance maximale.

Moteur BE-4

L'avenir de Blue Origin

Blue Origin souhaite mettre en vente dès cette année (2019), des billets pour des places à bord de la New Shepard. Le but de la firme a toujours était d'ouvrir une voie à l'espace pour le plus grand public. C'est pour cela que Blue Origin souhaite effectuer des voyages "touristiques" avec sa fusée. D'après l'agence de presse Reuters, le prix pour 11 minutes de vol avec Blue Origin s'élèvera à 200 000 dollars. Virgin galactic étant aussi sur ce même marché, la bataille risque d'être rude. Malgrès cela, les deux firmes n'utilisent pas du tout la même méthode afin d'atteindre l'espace. Virgin Galactic utilisera son avion fusée de type SpaceShip Two. Alors que Blue Origin utilisera un lanceur à décollage vertical, la New Shepard.

Intérieur capsule New Shepard

Les dernières actualités

Nouveau succès pour New Shepard

Le 23 janvier 2019, un nouveau lancement de test d'une New Shepard a été effectué. Cependant cette fois si, la capsule n'était pas totalement non habitée. Ce vol était en partenariat avec le programme Flight Opportunities de la NASA. Le but de ce programme est d'effectuer des expériences scientifiques lors de vols en microgravité. New Shepard a parfaitement rempli sa mission.

C'était la 10ème mission pour le programme New Shepard et la 4ème mission pour ce véhicule. Vous pouvez revoir l'atterissage de l'étage du New Shepard ici (attention les oreilles). Blue Origin nous montre ainsi que la réutilisation est possible.

Blue Origin NS-10

Inauguration d'un nouvelle usine de production

Le 25 janvier 2019, Blue Origin a inauguré le début des travaux de sa nouvelle usine de production de moteur fusée. Le but de cette usine sera de produire les moteurs BE-3 et BE-4. Cette usine sera située en Alabama à Huntsville.

Le PDG de United Launch Alliance était présent à cette inauguration. En effet, comme dit précedemment, les moteurs de Blue Origin vont aussi profiter à ULA. ULA est d'autant plus content de voir un nouveau site de production de ces moteurs car pour l'instant, l'entreprise est dépendante des moteurs russes RD-180 pour ses lanceurs.

Inauguration de la nouvelle usine de Blue Origin

Un nouveau contrat pour Blue Origin

Le 31 janvier dernier, Blue annonçait un nouveau contrat de lancement pour sa future fusée New Glenn. C'est la société Telesat qui a sélectionné la firme pour le lancement de leur constellation de satellites en orbite basse terrestre. Ces satellites permettront de fournir une connexion internet de qualité fibre n'importe où sur Terre.

Nouveau contrat pour Blue Origin

Un dernier mot...

Merci à tous de suivre mes articles semaines après semaines. Si cet article vous a interressé, n'hésitez pas laisser un commentaire sur la page facebook du café de l'espace.

Encore soif de connaissances ?

Article le plus lu

SpaceX, une ambition martienne

SpaceX, une ambition martienne

Article le plus lu dans la catégorie entreprise privée

SpaceShipTwo atteint 80km d’altitude

SpaceShipTwo atteint 80km d’altitude

Article le plus lu dans la catégorie Sonde/Atterisseur Mars

Insight est arrivé sur Mars !

Insight est arrivé sur Mars !